• Colloques,

L'adresse et l'argument : Emmanuel Levinas et la philosophie analytique

Publié le 17 mars 2015 Mis à jour le 13 mars 2018
Date(s)

du 21 avril 2015 au 23 avril 2015

Mardi 21 avril : 8h30-18h
Mercredi 22 avril : 9h45-17h
Jeudi 23 avril : 9h45-18h
Lieu(x)
New-York University à Paris
57 Bd Saint Germain
75005 Paris
Stations de Métro : Maubert-Mutualité (L10), Odéon (L4), Saint-Michel (L4, RER B et C)
Le projet "Philosophie française et philosophie analytique au XXe siècle", co-animé par les Universités de Purdue (Indiana, US) et Université Paris Nanterre (Nanterre, France) admet comme événement majeur à Paris en 2015 le colloque "L'adresse et l'argument -- Levinas et la philosophie analytique".
Ce colloque veut étudier les résonances et les rencontres entre une philosophie peut-être la plus éloignée du sobre sérieux théorique de la pensée analytique, celle d'Emmanuel Levinas, et les développements contemporains de la philosophie analytique. Le pari est qu'une telle confrontation est en même temps une manière heureuse d'élargir et renouveler les études lévinassiennes.
Le colloque se tiendra dans les locaux de "NYU Paris" au quartier latin, il est donc doublement le fruit d'une coopération franco-américaine.
Jean-Michel Salanskis

A partir d’une réflexion philosophique, politique et sociale, fondée sur l’analyse de la subjectivité cartésienne, l’intentionnalité husserlienne, la responsabilité spécifique de la pensée juive, Emmanuel Levinas a produit l’une des rares philosophies originales du XXe siècle. Sa nouveauté consiste dans l’abandon des modalités traditionnelles du fondement de l’éthique dans l'ontologie, ou dans la rationalité comme telle, ou dans une téléologie de l'humain. L’éthique, en tant que porteuse du sens ultime de la rationalité, de l'humain et de l'être, devient dès lors philosophie première. Loin de se restreindre à un usage interne à la phénoménologie, ce bouleversement évacue l'ontologie comme horizon du sens. Ainsi, une dimension essentielle de la philosophie européenne est-elle déplacée, et par là l’approche de ses domaines traditionnels.

La philosophie analytique et celle de Levinas ne trouvent-elles pas dans leur commune remise en cause de l’ontologie un terrain de rencontre, d’approfondissement ou de critique réciproque ? L’Autrement qu’être, cette sortie du processus de l’être chez Levinas, se veut sens de l’humanité de l’homme et non description de l’humain. Il en émerge une subjectivité non-solipsiste, dialogale. A ce titre, elle est susceptible de solliciter la philosophie analytique comme traitement épistémologique du langage, jusque dans ses développements les plus fins, telle sa reconnaissance de la rationalité des émotions.
Il conviendrait donc, pour la première fois, d’étudier simultanément ces deux approches de la philosophie, d’explorer leur entretien, dont voici, sans présomption d’exhaustivité, quelques thèmes possibles et déjà abordés par des penseurs des « deux rives ».

PROGRAMME

Mardi 21 avril

9h45 : David Uhrig : Pourquoi ce colloque ?

Je et Tu
10h15-11h : Soren Overgaard – « Against good conscience »
11h-11h45 : Eva Buddeberg – « Autrui ou la deuxième personne comme fondement de la morale »
Pause
12h-12h45 : Michael Morgan – « Levinas and the second person » Pause déjeuner

Les pratiques
14h30-15h15 : Corine Pelluchon – « L'apparente secondarité de la politique chez Levinas et sa critique du contrat social »
15h15-16h : Anna Zielinska – « Langage, coaction et éthique chez Emmanuel Levinas »
Pause
16h15-17h : Flora Bastiani – « Egalité, équité et justice »
17h-17h45 : Andrew Wilshere – « Levinas and the foundation of rights »

Mercredi 22 avril

Rationalités
9h45-10h30 : Pascal Delhom – « D’un commandement qui n’est pas un acte de langage »
10h30-11h15 : Lecture Raissa et Emmanuel Levinas : Kevin Houser – « Facing the space of reasons »
Pause
11h30-12h15 : Sandy Goodhart – « The disastrous failures of ontology : reading Levinas with H. Putnam »

Pause déjeuner

14h30-15h15 : Shojiro Kotegawa – « Relecture de la subjectivité lévinassienne à travers la philosophie analytique »
15h15-16h00 : Joëlle Hansel – « Jean Wahl et la philosophie analytique »
Pause
16h15-17h00 : Jean-Michel Salanskis – « Savoir, éthique, judaïsme : Levinas et la raison analytique »

Jeudi 23 avril

 
Parole et passion
9h45-10h30 : Jean-François Rey – « Douleur et passivité chez Levinas et Wittgenstein »
10h30-11h15 : Corinne Enaudeau – « Levinas, Wittgenstein et Shakespeare » Pause
11h30-12h15 : Elise Domenach – « Le dire. De Levinas à Cavell et aux frères Dardenne » Pause déjeuner

Altérité
14h00-14h45 : Isabelle Pariente-Butterlin – « L'émergence de la question éthique »
14h45-15h30 : Arkady Plotninsky – « Logic and alterity in ethical thought : after the levinasian revolution »
Pause
15h45-16h30 : Martin Gak – « In search of ethical aliens. The problem of structural deviation in
Levinas and Frege »
16h30-17h15 : Michel Olivier – « Traduction et transcendance. Émergence de l'extériorité dans la philosophie analytique »
17h15-17h45 : Conclusion
 
 

Mis à jour le 13 mars 2018