Arthur Caillé

Doctorant en philosophie
Thèse dirigée par Jean-Christophe Bardout (Université Rennes 1) & Anne-Lise Rey (Université Paris Nanterre)


Leibniz et la matière


Le concept de matière dans la philosophie naturelle et la métaphysique de Leibniz constitue assurément un concept équivoque, dont les tensions s'accentuent en 1695 avec la rédaction du Specimen dynamicum et le Système nouveau de la nature et de la communication des substances. D'une part, il s'agit d'un être phénoménal, sinon du cadre même dans lequel prennent place tous les phénomènes : entièrement dénuée d'unité, la matière qui constitue les corps ne peut pas, à ce titre, prétendre à la moindre substantialité, dont le critère, reposant sur l'unité et la simplicité, est bientôt réservé à ce que Leibniz appelle « les monades ». D'autre part, la matière est comprise comme un principe de passivité inhérent à chacune des substances, et expliquant notamment, dans le domaine physique, la résistance intrinsèque de la masse corporelle au mouvement. Quelle réalité convient-il donc d'attribuer à la matière qui, sans constituer une substance, ne peut non plus être un simple être mental ?

Publications


Ouvrages collectifs

2018 : Sciences humaines 2018 – 2020 (ouvrage collectif), Neuilly-sur-Seine, Atlande.
(Description : présentation de La société contre l’État de Pierre Clastres destinée aux étudiants de classes préparatoires Lettres et Sciences Humaines).

2016 : Sciences humaines 2016 – 2018 (ouvrage collectif), Neuilly-sur-Seine, Atlande.
(Description : présentation du Droit à la ville de Henri Lefebvre destinée aux étudiants de classes préparatoires Lettres et Sciences Humaines).

Recension d'ouvrages

2019 : Tzuchien Tho, Vis vim vi : Declinations of force in Leibniz’s Dynamics (Springer, 2017), in. Revue d’histoire des sciences, 72, 2019/1, Paris, Armand-Colin.

Communications


22 novembre 2019 : « Enjeux cosmologiques de la notion de matière dans la doctrine de Leibniz à partir de 1695 », intervention au colloque des jeunes chercheurs leibniziens organisé par Louis Pijaudier-Cabot (Mathesis / République des savoirs) et Takya Hayashi (Université Paris I) à l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm.

17 septembre 2019 : « Sur l'idéalisme attribué à la dernière métaphysique de Leibniz », communication dans le cadre du Séminaire doctoral d'études leibniziennes, organisé par Louis Pijaudier-Cabot (Mathesis / République des savoirs) et Camilo Silva (Mathesis / République des savoirs) à l’École Normale Supérieure de la rue d'Ulm.

20 juin 2019 : « Interaction et passivité : les équivoques de la matière dans le Specimen dynamicum de Leibniz », intervention au Seventh franco-american workshop in early modern philosophy, organisé par Sophie Roux pour le Séminaire Descartes à l’École Normale Supérieure de la rue d'Ulm.

6 novembre 2018 : « Leibniz et le problème de la matière », intervention au Colloque des jeunes chercheurs leibniziens organisé par Camilo Silva (Mathesis / République des savoirs) et Ryoko Konno (Université Paris IV) à l’École Normale Supérieure de la rue d'Ulm.

Organisation de manifestations scientifiques

Participation à des programmes de recherche


Depuis juin 2019 : Encadrement d'un travail de recherche populaire sur la question « les outils numériques sont-ils un atout ou un danger dans l'éducation de l'enfant ? », dans le cadre d'une Université Populaire de Parents (UPP) à l'association Foyer Duquesne de Dieppe (76).

Enseignements


Depuis septembre 2019 : Doctorant contractuel avec mission d'enseignement à l'UFR de Philosophie de l'Université Rennes 1.
- Travaux dirigés en méthodologie (Licence 1) ; cours magistral en philosophie générale à destination du parcours mineur en philosophie (Licence 1) (premier semestre).

2018 – 2019 : Professeur agrégé de philosophie en classes terminales au Lycée général et technologique Cassini de Clermont de l'Oise (60) (temps complet).
- Chargé de Travaux Dirigés en philosophie classique et moderne (Licence 1) au département de Philosophie de l'Université Paris-Nanterre (second semestre).

2017 – 2018 : Professeur agrégé de philosophie en classes terminales dans l'Académie d'Amiens (service partagé entre les Lycées polyvalents Marie Curie de Nogent-sur-Oise (60) et André Malraux de Montataire (60)).
- Chargé de Travaux Dirigés en méthodologie (Licence 3) à l'UFR de Philosophie de l'Université Paris I – Panthéon Sorbonne (second semestre).

2016 – 2017 : Professeur agrégé de philosophie en classes terminales au Lycée polyvalent Jean Rostand de Villepinte (93) (temps partiel).

Mis à jour le 13 avril 2020