• Séminaire / Formations,

Séminaire "Fictions philosophiques de la modernité"

Publié le 24 janvier 2023 Mis à jour le 24 janvier 2023

Organisation : Colas Duflo (CSLF/Litt&phi) et Anne-Lise Rey (IRePh)

Date(s)

du 23 janvier 2023 au 15 mai 2023

Lieu(x)

Bâtiment Paul Ricoeur (L)

Université Paris Nanterre, bâtiment Ricoeur, salle des Conseils (4e étage)


 

Séminaire "Fictions philosophiques de la modernité"


Argumentaire :


Que la philosophie puisse s’élaborer et s’exposer au moyen de fictions, que les fictions se nourrissent de problèmes et de thèses philosophiques, voilà qui n’est pas nouveau, que l’on pense simplement à Platon, Lucien ou Plutarque. Mais ce lien – peut-être consubstantiel – se rejoue dans la période de l’âge classique et des Lumières. Il devient à la fois plus présent et plus problématique, plus indissoluble et plus dramatisé, plus fructueux et plus dissimulé. La feintise ludique y déploie ses enjeux épistémiques. Le travail philosophique pour définir les conditions de la science rend la place de l’imagination problématique, en même temps qu’il amène à l’invention de dispositifs hypothétiques. Mais ces mondes fictifs ont-ils nécessairement une relation au monde réel ? L’intérêt pour les mondes possibles ouvre (paradoxalement?) des espaces de discussion pour repenser la normativité scientifique à l’époque moderne aussi bien que les questions métaphysiques, politiques et morales. Le développement de la philosophie hors de l’Université l’oblige à inventer de nouvelles formes d’exposition. L’essor du roman, aussi bien que les tentatives d’un théâtre renouvelé, s’accompagnent d’une ambition philosophique manifeste, dans les thèmes abordés, les personnages et les discours qu’ils tiennent. Ce qui nous intéressera dans ce séminaire est d'une part de recenser et d'étudier des cas, soit de philosophes qui produisent des fictions (distinctes des expériences de pensée, hypothèses, etc.) ou même réfléchissent sur notre rapport à la fiction, soit de romanciers, fabulistes, dramaturges, etc. qui écrivent des textes à ambition philosophique, et d'autre part de réfléchir sur les outils, notions, concepts, que nous avons pour aborder ces textes et les problèmes spécifiques qu'ils peuvent poser.  Le séminaire entamé en 2022-2023 se poursuivra dans les années à venir. Toutes les propositions sont bienvenues.

 

Programme


lundi matin, 9h30-12h30


23 janvier : A.L. Rey et C. Duflo : Introduction

13 février : Julien Techer (en visio) : « Sur l’expérience de pensée »
Franck Salaün : « Qu’est-ce qu’une fiction pensante ? Essai de définition et exemples. »

20 mars : Claire Etchegaray : « La fiction de l'existence indépendante des corps chez Hume »
Hélène Boons : « Presse et fiction au 18e siècle : un couple surprenant ? »

27 mars : Daniel Dumouchel : « Rousseau, fictions et autobiographie »
Alexis Tadié : « Fiction et expérience de pensée ».

17 avril : Benoît Petiet : « Un climat de sécheresse qui ne laisse place ni à l'attendrissement ni à la consolation » (Jean Starobinski à propos de Candide)
Anne Sauvagnargues : « Fictionsphiles. D'une contamination subreptice de la fiction au travail dans la théorie du vivant »

15 mai : Juliette Fabre : « Mystifications diderotiennes »
François Thomas : « Voltaire, philosophie et fictions de traduction, l’exemple de Zadig ».  

Mis à jour le 24 janvier 2023